L'Open Championship : St Andrews, The Old Course

14 juillet 2022
Temps de lecture de 7 minutes
Ruben van der Zaag
L'excitation grandit alors que le 150ème Open Championship débute jeudi 14 juillet très tôt le matin. Cette édition très spéciale se déroulera sur un parcours encore plus spécial, The Old Course à St Andrews.
Rory McIlroy, Tiger Woods et Georgia Hall marchent sur le premier trou pendant la célébration des champions avant le 150e Open au Old Course de St Andrews, en Écosse. (Photo de Richard Heathcote/R&A/R&A via Getty Images, avec l'aimable autorisation du R&A)

Histoire du Old Course de St Andrews

St Andrews a une histoire si longue et si riche qu'on l'appelle à juste titre " The Home of Golf ". Les gens jouaient déjà au golf sur les terres de St Andrews dans les années 1400. Mais c'est en 1552 - lorsque l'archevêque John Hamilton a signé une charte officielle reconnaissant le droit des habitants de St Andrews à jouer au golf sur les Links - que le golf a pris son véritable envol dans la ville écossaise. En 1754, 22 nobles, professeurs et propriétaires fonciers ont fondé la Society of St Andrews Golfers. Cette société allait devenir le précurseur du R&A, l'organe directeur du golf.

À peine 300 ans plus tard, un gardien du green du nom de Tom Morris a marqué le terrain de son empreinte et a construit la première version de ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de The Old Course. Le vieux Tom - âgé de 44 ans à l'époque - est revenu à St Andrews (il y était né) en 1865 après avoir travaillé à Prestwick pendant 14 ans.

Old Tom Morris. (Photo : Sean Arble via Wikimedia Commons)

À l'époque, St Andrews était en très mauvais état, et Morris avait pour tâche d'apporter des améliorations majeures. Il le fait en élargissant les fairways et en agrandissant les greens. Il a appliqué les techniques qu'il avait développées pendant son séjour à Prestwick et a également construit de nouveaux greens pour le premier et le dix-huitième trous. Inévitablement, il y a aussi beaucoup de travail pour "gérer" les dangers.

L'Open Championship

Il est juste de dire que le vieux Tom a fait un bon travail d'amélioration du parcours, car le Old Course a rapidement été reconnu comme l'un des meilleurs parcours de golf au monde et il a attiré des golfeurs fortunés du monde entier peu après. En 1873, le Old Course a été le premier terrain de golf après Prestwick à accueillir l'Open Championship, le plus ancien tournoi de golf du monde et l'un des plus prestigieux.  

Le Old Course a accueilli ce tournoi majeur 29 fois depuis 1873, la dernière fois en 2015. Les 29 championnats de l'Open que le Old Course a accueillis sont plus nombreux que n'importe quel autre parcours, et l'Open s'y joue actuellement tous les cinq ans. Parmi les plus célèbres vainqueurs de l'Open Championship de St Andrews figurent James Braid, Bobby Jones, Sam Snead, Bobby Locke, Jack Nicklaus, Tom Watson, Nick Faldo et Tiger Woods.

Le Claret Jug se trouve sur le 18e green du St Andrews Old Course. Le 150e Open Championship se déroulera sur le Old Course de St Andrews du 14 au 17 juillet. (Photo de Richard Heathcote/R&A/R&A via Getty Images, avec l'aimable autorisation du R&A)

Points de repère célèbres sur l'Old Course

L'Old Course regorge de points de repère historiques qui sont devenus célèbres au fil des ans. Vous trouverez ci-dessous une liste de certains de ces points de repère célèbres.

Swilcan Burn & Swilcan bridge (trous 1 & 18)

Le Swilcan Burn est un cours d'eau qui s'écoule de St Andrews vers la baie de St Andrews en traversant l'Old Course. Il serpente sur les fairways des 1er et 18e trous. Le Swilcan Bridge est un petit pont de pierre qui enjambe le Swilcan Burn. Bien qu'il ne fasse pas plus de 9 mètres, c'est de loin le pont le plus célèbre du golf. De nombreux golfeurs se font photographier sur le pont tous les jours et même les grands du golf lui rendent toujours hommage lorsqu'ils le traversent. 

Notre ambassadeur suédois Martin Hardenberger fait partie des milliers de personnes qui se sont fait prendre en photo sur le pont le plus célèbre du golf, le pont Swilcan. (Photo : Utilisateur MartinHardenberger)

Hell bunker (trou 14)

Le guide du parcours de l'Old Course dit à propos du 14ème trou : "Avec un mur hors limites sur la droite, la plupart des joueurs devraient viser la zone d'atterrissage connue sous le nom d'Elysian Fields. Le deuxième coup devrait essayer d'éviter le Hell Bunker, l'un des plus grands et des plus infâmes du Links."

Le Hell Bunker couvre une superficie de 250 m2 et sa profondeur est comprise entre 2,1 et 3,0 mètres. De nombreux golfeurs ont trouvé leur Waterloo dans le Hell Bunker. Parmi eux, Jack Nicklaus, qui a eu besoin de quatre coups pour sortir du bunker lors de l'Open Championship de 1995. Il a joué un 10 sur le 14e trou ce jour-là.

Le Hell Bunker a beau avoir la forme d'un cœur, il n'y a pas grand-chose à aimer quand on s'y trouve. (Photo : Utilisateur Julien Tizot)

The Road Hole (bunker) (trou 17)

Le Road Hole est l'un des trous les plus emblématiques du golf. Il est emblématique pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les deux options qui s'offrent à vous au moment du départ. Vous prenez la voie la plus sûre en passant par le fairway de gauche, ce qui vous laisse un deuxième coup très difficile. Ou êtes-vous assez courageux pour faire voler la balle au-dessus de l'hôtel Old Course sur un fairway très étroit avec o.b. sur la droite, mais potentiellement un bien meilleur angle d'attaque sur le green ?

Autour du green, rien n'est plus facile. Le célèbre bunker de Road Hole est un danger à ne pas manquer. Avec un mur abrupt de plus de 2 mètres de haut et le danger de la route derrière le green si votre coup est trop long, il vaut mieux rester du côté sûr. Comme le dit Matt Fitzpatrick : "Tout le monde sait que la gauche dans le bunker est morte. Manquer le green à droite, c'est la mort. Le court est le pari le plus sûr, mais ce n'est pas facile à partir de là. C'est un trou difficile."

Le bunker du Road Hole est impressionnant, n'est-ce pas ? Gardez à l'esprit que cette image ne montre que la moitié ( !) du mur que vous devez franchir. (Photo : Utilisateur Eimelb)

Valley of Sin (trou 18)

La Valley of Sin est une dépression de 2,4 m de profondeur le long du front avant le 18e green. (Pro) Les golfeurs ont deux options au départ du tee, conduire le green ou le garder près de la Valley of Sin. Lors des précédents Opens, de nombreux coups ont atterri sur le green, mais ont roulé dans la Valley of Sin. Et à partir de là, c'est définitivement le territoire du 3-putt. 

Le moment le plus célèbre de la Valley of Sin est celui où l'Italien Costantino Rocca a envoyé son chip dans la Valley of Sin lors du dernier tour de l'Open 95. Rocca n'avait qu'un coup de retard sur John Daly lorsqu'il est entré dans le dernier trou et il devait faire un birdie pour se qualifier pour un play-off. Après le chip, Rocca a miraculeusement réussi son putt et est tombé à genoux, incrédule. Il se qualifie pour le barrage, mais c'est Daly qui remporte la coupe Claret cette année-là. 

Tiger Woods prend le départ du 18e trou du Old Course de St Andrews. Sa balle restera-t-elle en dehors de la Valley of Sin ? (Photo de Stuart Franklin/R&A/R&A via Getty Images, avec l'aimable autorisation du R&A)

Suivez toute l'action de l'open via le site web de l 'Open Championship.

Articles connexes

Ruben van der Zaag

Ruben van der Zaag

Marketing et communications @Leadingcourses.com. Aime le sport, la musique et la bonne nourriture, sans ordre particulier.
Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater : découvrez nos promotions sur les départs, nos nouveaux articles et tout ce qui a trait au golf !
Ladies European TourIAGTOGeo FoundationBig Green Egg

Copyright © 2007-2022 — leadingcourses.com